Découvrez nos artistes invités

Pour le spectacle Lamentations, musique pour un temps d’intériorité

samedi 14 mars 2015, 20h à la chapelle des Clercs de Saint-Viateur

Jacques Giroux

Jacques Giroux

Jacques Giroux, organiste

Natif de la région de Lanaudière et titulaire des orgues de la cathédrale de Joliette depuis 1997, Jacques est détenteur d’un baccalauréat en piano et d’une maîtrise en orgue.  Il a d’abord étudié avec Gaston Arel et John Grew, à l’Université McGill. Il a perfectionné son art auprès de Bernard Lagacé à l’Université Concordia.  Il a travaillé l’improvisation avec Bengt Hambraeus et Antoine Reboulot.

Il a touché les orgues de Saint-Pierre de Rome et de Notre-Dame de Paris.  Jacques a donné de nombreux récitals à la basilique Notre-Dame du Cap, à l’Oratoire St-Joseph, à la basilique Notre-Dame de Montréal, à St.Andrew and St.Paul ainsi qu’aux Sts-Anges, à Lachine. Il a participé aux 24 heures du Banc, à la Christ Church Cathedral de Montréal et à l’église du  Très-St-Nom-de-Jésus.

Compositeur, il a signé la musique pour un opéra nommé Deum Quaerens, présenté au Théâtre National de Montréal, en 2003. Dans le cadre du 150ième anniversaire de la ville de Joliette, il a présenté en première mondiale sa Messe de St-Charles-Borromée en la cathédrale de Joliette, avec les Chanteurs de la Place Bourget, le 16 novembre dernier.

Pianiste-répétiteur accompli et organiste, il accompagne le Chœur de Musée  lors de répétitions depuis ses débuts. Il participe fréquemment aux concerts du CMAJ lors de concerts destinés au grand public. Il accompagne aussi régulièrement les Chanteurs de la Place Bourget. Avec eux, il a présenté la première européenne de la Grand Messe de Vigneault à Rome, cette année.

Il est aussi le pianiste répétiteur pour le Chœur Fernand Lindsay et l’organiste accompagnateur pour l’ensemble Vox Luminosa. Avec eux, il a participé à deux émissions spéciales de Radio-Canada, « Des Voix pour la Paix » et la « Messe Eurovision », en 2011 dans le cadre d’un concert et d’une messe à Repentigny.

_______________________________________________
Isabelle Bozzini, violoncelle

Isabelle Bozzini

Isabelle Bozzini

Chambriste passionnée, la violoncelliste Isabelle Bozzini se dédie à deux mondes parallèles: les musiques nouvelles de tout acabit et la musique sur instrument d’époque. Cette entreprise constitue un défi de tous les instants et nourrit pleinement ses aspirations artistiques.

Elle est membre-fondatrice et codirectrice du Quatuor Bozzini, groupe qui se distingue parmi les quatuors à cordes canadiens depuis 1999, tant sur la scène nationale qu’internationale. Présentant près d’une quarantaine de concerts par année, les Bozzinis produisent leur propre série montréalaise incluant l’événement Salon des compositeurs + Composer’s Kitchen. Ils tournent régulièrement en Europe, aux États-Unis et au Canada, et ont lancé l’étiquette de disque collection qb à l’automne 2004 en collaboration avec DAME. Isabelle Bozzini joue également avec l’Ensemble Kore, ainsi qu’à l’occasion avec des musiciens improvisateurs comme Malcolm Goldstein, François Houle, Benoît Delbecq, Diane Labrosse ou Jean Derome. Engagée en musique sur instruments d’époque, elle a longtemps travaillé avec Joël Thiffault et l’Orchestre Baroque de Montréal et joue maintenant principalement avec l’Ensemble Arion. Elle travaille aussi avec les Idées Heureuses, l’Ensemble Caprice, le Studio de musique ancienne de Montréal et le claveciniste et chef français Hervé Niquet.

_________________________________________________

Cäcilia Lauenstein, flûte

Cäcilia Lauenstein

Cäcilia Lauenstein

Cäcilia Lauenstein a étudié la flûte à bec avec Winfried Michel à la Hochschule für Musik Münster en Allemagne, et y obtient son diplôme de maitrise. En 2001 elle poursuit ses études sous Matthias Maute à l’Université de McGill, finissant avec un diplôme d’artiste en 2003. Des classes de maître avec Paul Leenhouts, Marion Verbruggen, Karsten Eckert, Jérôme Minis et Alexander Weimann comptent parmi les expériences importantes de son développement musical. Ces perfectionnements ont augmenté ses connaissances de la musique ancienne ainsi que de la musique contemporaine de flûte à bec. Cäcilia a été demi-finaliste en 2005 et 2007 du Concours international de flûte à bec de Montréal.

Comme flûtiste, elle a enseigné au festival Journées de la flûte à bec à Montréal, à la Société de flûte à bec de Montréal et est régulièrement invitée pour enseigner au camp musical de CAMMAC et au camp musical Père Lindsay.

Cäcilia a été invitée par l’American Recorder Society (ARS) à présenter un récital solo au Boston Early Music Festival 2005 et ensuite au Berkeley Early Music Festival 2006 à San Francisco. Elle a animé plusieurs ateliers, notamment pour l’ARS, à San Francisco et à Worcester, Massachusetts, et pour les Journées de la flûte à bec à Montréal. Elle vit présentement dans la Lanaudière ou elle est enseignante de musique dans des écoles primaire où elle transmet sa passion pour la flûte à bec aux jeunes.

_________________________________________________

Bénédicte Bérubé, soprano

Bénédicte Bérubé

Bénédicte Bérubé

Originaire de Longueuil, la soprano Bénédicte Bérubé se fait remarquer par sa présence scénique pleine de folie et de sincérité.
Elle fait ses débuts sur scène dès l’âge de 19 ans dans le rôle du Rossignol dans L’enfant et les sortilèges de M. Ravel (CMM-2009) et jouera subséquemment « The Daughter » dans The Juniper Tree de P.Glass/ R.Moran (Théâtre Les Petites Garnottes-2010) et Belinda dans Didon & Aeneas de H.Purcell (CMM- 2014).

Baignée très jeune dans divers genres musicaux elle devient une artiste flexible capable d’aborder autant le répertoire classique que populaire. Elle forme depuis 1 ans un duo avec l’accordéoniste Steve Normandin interprétant des chansons du temps de la 2ème Guerre Mondiale. Ce spectacle fût présenté dans le cadre des 70 ans du Débarquement en Normandie en juin 2014.

Son grand attachement à l’univers de l’enfance la pousse à participer à un projet de livre-disque sur des mélodies de Poulenc sa sortie est prévue au printemps 2015.

Elle entreprend actuellement une maîtrise en chant classique au Conservatoire de musique de Montréal auprès de son professeur Adrienne Savoie.

_________________________________________________

Rachèle Tremblay, alto

Rachèle Tremblay

Rachèle Tremblay

Membre de l’Atelier lyrique (2012-14) Rachèle Tremblay a fait ses débuts à l’Opéra de Montréal dans le rôle de Sister Lilianne, dans Dead Man Walking de Jake Heggie, puis dans le rôle de Miss Benson, dans Lakmé. Avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, elle a chanté les rôles de Coridon dans Acis and Galatea de Handel, Miss Todd dans The Old Maid and the Thief de Menotti et die Hexe, dans Hänsel und Gretel de Humperdinck.

En juillet 2014, elle a chanté les rôles de la Bergère, l’Écureuil et la Chatte dans L’enfant et les sortilèges au Festival d’Opéra de Québec et a été soliste-invitée au FestivalOpéra de St-Eustache dans le concert « L’Amour à l’Opéra ». On a pu l’entendre dans le rôle de Mrs. Smith lors de la création de La Cantatrice chauve de Gérard Calvi, à l’Opéra de Montpellier. Elle a également interprété Mercedes dans Carmen avec les Jeunesses musicales du Canada et Péronnelle dans Le jeu de Robin et Marion avec Anonymus.

En concert, Rachèle Tremblay a chanté dans le Requiem de Mozart et Dido and Aeneas (rôles de second witch/second attendant) avec les Rhapsodes, le Requiem de Dvorak avec Le chœur de Québec, et laMissa Votiva de Zelenka avec les Voix de la montagne. Elle a aussi fait un récital au Japon et une tournée en Chine. Elle a également été invitée à chanter au Sori Festival en Corée à l’automne 2015.

Tout en étudiant le chant en privé, Rachèle Tremblay a complété un BAC en clavecin au Conservatoire de musique de Québec. Elle a été lauréate aux auditions nationales des Jeunes Ambassadeurs Lyriques en 2008, 2010 et 2014 et reçu le prix LOJIQ (jeune talent lyrique québécois).

Elle a participé plusieurs programmes, dont le Centre National d’Insertion Professionnelle d’Artistes Lyriques à Marseille et le Lunenburg Academy of Music Performance avec Maestro Zedda.

_________________________________________________

Frédéric Larochelle-Martin, ténor

Frédéric Larochelle-Martin

Frédéric Larochelle-Martin

Frédéric Larochelle-Martin est un jeune ténor originaire de Trois-Rivières actuellement au baccalauréat en interprétation chant-classique à l’Université de Montréal. Il a commencé ses études en chant avec Odette Beaupré puis au Cégep de Trois-Rivières avec Nicole Lorange. Il poursuit ses études à l’Université de Montréal.

Très polyvalent il est habile dans plusieurs styles malgré son jeune âge. Il interprète Bach autant que Strauss ou Schubert. Il a été initié à la musique dès son jeune âge avec Les Petits Chanteurs de la Maîtrise du Cap et travaille parmi les meilleurs groupes choraux du Québec, tels le Chœur de chambre de l’Orchestre symphonique de Montréal et le Studio de musique ancienne de Montréal. Récemment, il a pris part à la production de l’opéra Carmen avec l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières sous la direction de Jacques Lacombe.

_________________________________________________

François-Nicolas Guertin, baryton

François-Nicolas Guertin

François-Nicolas Guertin

François-Nicolas Guertin est un jeune baryton montréalais. Il poursuit présentement une maîtrise en interprétation à l’Université de Montréal dans la classe de John Fanning, y ayant auparavant complété un baccalauréat dans la classe de Catherine Sévigny.

Récemment, on a pu l’entendre à Montréal dans Les nuits d’été de Berlioz, accompagné de l’Orchestre philharmonique de la Métropole. Il prépare actuellement avec le NEM (Nouvel Ensemble Moderne) la couverture du rôle de Wozzeck de l’opéra de Berg qui sera présenté à la Maison Symphonique en avril prochain.

À l’opéra, il s’est produit ces dernières années comme soliste au sein de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal dans les rôles de Marco (Gianni Schicchi, février 2014), du Marquis de la Force (Les dialogues des Carmélites, février 2012) et d’Achilla (Guilio Cesare, février 2010). Il a également pu se perfectionner dans le répertoire de récital auprès de grands musiciens de renommée internationale tels que Rosemarie Landry, Susan Manoff, François Le Roux, Sir Thomas Allen et Graham Johnson.

François-Nicolas est boursier de l’Université de Montréal, où il est récipiendaire 2013 des Fonds George Cédric-Ferguson pour chanteurs (opéra) ainsi que des Fonds Abbé Charles-Émile-Gadbois pour le chant d’expression française. Il est également finaliste de l’édition 2013 du concours de musique Hélène Roberge de l’ARAM (Association de Repentigny pour l’avancement de la musique).

Auparavant, il a fait partie de la Maîtrise des Petits Chanteurs du Mont-Royal pendant plus de 8 ans où il y a reçu une solide formation musicale. Au printemps 2012, il a tenu le rôle du bourgmestre lors de la première mondiale de l’opéra inachevé de Debussy Le diable dans le beffroi, dans le cadre du Colloque international sur Debussy qui s’est tenu à Montréal. Il a également collaboré ces dernières années avec l’Atelier de musique contemporaine de l’Université de Montréal et la compagnie lyrique Chants Libres, ainsi qu’avec de jeunes compositeurs d’ici et d’ailleurs. Depuis l’automne 2012, il se produit par ailleurs régulièrement en concert comme soliste au sein de la troupe d’Opera da Camera.

 

 

_____________________________________________________________

No Comments

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.